Download E-books Le mythe du progrès artistique : Étude critique d'un concept fondateur du discours sur l'art depuis la Renaissance PDF

By Olga Hazan

« Très largement véhiculées par les spécialistes de los angeles construction artistique passée ou contemporaine, les notions de progrès et de déclin artistiques n'avaient pas encore fait l'objet d'une étude historiographique aussi détaillée et approfondie. Ce livre est une contribution particulièrement importante pour los angeles self-discipline de l'histoire de l'art. »

Marie Carani, Université Laval

« Dans cette importante étude, Olga Hazan examine une des caractéristiques dominantes du discours de l'histoire de l'art : son obsession du récit sous forme de développement téléologique. »

Keith Moxey, Columbia University

« L'étude exceptionnelle d'Olga Hazan est une research remarquablement perspicace sur un sujet fondamental en histoire de l'art. C'est le meilleur consultant contemporain à traiter d'une query troublante de l. a. self-discipline. »

Donald Preziosi, UCLA, Los Angeles

« Hazan nous offre une critique du discours de l'histoire de l'art qui doit être prise en compte par tout chercheur sérieux. »

Catherine M. Soussloff, collage of California, Santa Cruz

Finaliste, prix du Gouverneur général du Canada, 2000

Show description

Read Online or Download Le mythe du progrès artistique : Étude critique d'un concept fondateur du discours sur l'art depuis la Renaissance PDF

Best Aesthetics books

Shapes: Nature's Patterns: A Tapestry in Three Parts

Styles are far and wide in nature - within the ranks of clouds within the sky, the stripes of an angelfish, the association of petals in vegetation. the place does this order and regularity come from? It creates itself. The styles we see come from self-organization. no matter if dwelling or non-living, scientists have came upon that there's a pattern-forming tendency inherent within the easy constitution and strategies of nature, in order that from a couple of uncomplicated issues, and the repetition of easy ideas, never-ending appealing adaptations can come up.

Aesthetic Creation

What's the objective of a piece of artwork? What drives us to make artwork? Why can we worth paintings and eat it? Nick Zangwill argues that we can't comprehend the character of artwork with no first having solutions to those basic questions. On his view, which he dubs 'the Aesthetic construction Theory', a piece of artwork is anything created for a selected aesthetic objective.

Reflections on Baroque

From its beginnings within the 17th century, the eccentric and tumultuous varieties of the Baroque unfold throughout not just Europe yet colonial Latin the US and Asia in addition. With Reflections on Baroque, Robert Harbison brings jointly discussions of aesthetics, technological know-how, mysticism, politics, faith, and tradition to provide a stunning reinterpretations of the baroque sort and its impacts and echoes into the 20th century.

Philosophies of Art and Beauty: Selected Readings in Aesthetics from Plato to Heidegger

This anthology is awesome not just for the decisions themselves, between which the Schelling and the Heidegger essays have been translated specifically for this quantity, but additionally for the editors' basic advent and the introductory essays for every choice, which make this quantity a useful reduction to the learn of the robust, recurrent rules touching on artwork, attractiveness, serious procedure, and the character of illustration.

Extra info for Le mythe du progrès artistique : Étude critique d'un concept fondateur du discours sur l'art depuis la Renaissance

Show sample text content

Selon lui, ce idea « . . . nous porte à croire que l'art: 21. «As an essential prerequisite for any historic research, a quick precis ... is hère appended as a overview should you hâve already obtained an information of thern and as a advisor for these to whom they're unexpected. » Gardner (1936), viii. LES S U R V O L S H I S T O R I Q U E S 143 a peu à voir avec l'expérience quotidienne normale et monotone, que l'on doit aller au musée ou dans les "galeries des beaux-arts" pour voir de l'art, et que l'on doit avoir une perspicacité supérieure ou un expertise pour "l'apprécier", "en jouir" ou le comprendre. » (Guillemets de Mck. Crosby, 1959, three) Cette creation se caractérise enfin par le fait que Mck. Crosby n'apprécie pas que l'on associe l'art à l. a. mimésis, ni qu'on le considère comme «autre selected que ce que c'est» (Mck. Crosby, 1959, 4). l. a. première édition de Tansey et de los angeles Croix (1970) comprend une creation de moins de six pages (les introductions des éditions précédentes de Gardner et de Mck. Crosby comprenaient respectivement 25 et 26 pages chacune), simplifiée à outrance, et de laquelle est éliminée l. a. présentation des éléments formels de Gardner. Cette creation se caractérise par un souci de classer les temps, les lieux, les artistes et les œuvres par un utilization abondant du idea de type. Elle se présente en deux events, dont l. a. première offre des définitions peu explicites des techniques de type, d'iconographie et de contexte historique, tandis que los angeles seconde présente les trois médiums (peinture, structure et sculpture). Cette advent hâtive start par un postulat, qui réapparaîtra dans toutes les éditions subséquentes: «L'objectif de l'histoire de l'art — le sujet de ce livre — est l'appréciation judicieuse et los angeles jouissance de l'art, quels que soient l'époque et le lieu dont il provient, quelles que soient les mains qui ont pu le produire22. » Ce verdict, qui constitue le finest touch avec un lecteur feuilletant l'ouvrage dans une librairie et met l'emphase sur le plaisir que ce lecteur aurait s'il se le procurait, découle des changements opérés par Mck. Crosby, mais s'apparente surtout, comme nous le verrons sous peu, à l'introduction de Gombrich à the tale ofArt. Ce verdict dérive peut-être aussi d'un passage de l. a. préface de Gardner de 1926 qui, expliquant son approche chronologique, en conclut qu'une présentation générale «permet à l'étudiant de développer une capacité plus vaste et plus profonde d'appréciation et de compréhension et aussi de faire des corrélations plus vitales entre tous les beaux-arts» (Gardner, 1926, iv). Malgré l'origine de cet emprunt, le ton incisif de los angeles quotation telle que transformée par Tansey et de los angeles Croix s'inscrit en contradiction avec l'ouvrage lui-même 22. Tansey et de l. a. Croix (1986), three. L'introduction est divisée en trois events intitulées : « The Bases of paintings background », « The murals » et « the issues of Représe. tation», los angeles première portant sur le variety, l'iconographie et le contexte historique, los angeles seconde sur l'œuvre d'art, ses strategies généraux et plus spécialisés, et l. a. dernière abordant le problème de l. a. représentation, 2-17.

Rated 4.93 of 5 – based on 39 votes